Articles taggés :Colline de Fourvière

Sud de la Colline de Fourvière

Par , 17 février 2010

Sud de la Colline de Fourvière

Un tirage un peu plus abimé montrant toute la partie sud de la colline de Fourvière, ainsi que le centre ville et la les pentes de la Croix-Rousse au second plan. Au premier plan sur la Saône, le pont d’Ainay qui relie ce quartier de la presqu’ile (autrefois confluent) au quartier Saint Georges. Ce pont à été détruit par les allemands fuyant la ville en 1945 et jamais reconstruit. (Merci à SantS pour la correction).

Avez-vous trouvé le théatre Gallo-Romain en avant de la Basilique?

Parvis de la Basilique de Fourvière

Par , 17 février 2010

Vue aérienne du Parvis de la Basilique de Fourvière à Lyon 1920/30

Voici la Basilique vue de beaucoup plus près: l’avion est passé un peu bas, non? Au second plan, près de la Saône, on peut voir la cathédrale Saint-Jean dont les façades étaient totalement noircies et l’ancienne passerelle faisant face au Palais de Justice.

Glissement de Terrain de la Colline de Fourvière

Par , 17 février 2010

Vue aérienne du Glissement de Terrain de la Colline de Fourvière à Lyon, 1930

La catastrophe de Lyon Saint-Jean.

Le 13 novembre 1930, vers 1 heure du matin, le mur de soutènement du Chemin-neuf, placé au bas du jardin des Chazeaux, cède sous la poussée du terrain gorgé d’eau. Une partie de la colline de Fourvière s’écroule sur le quartier de Saint-Jean, notamment sur la rue de Tramassac et l’hôtel du Petit Versailles. Un peu plus tard, une deuxième coulée de boue beaucoup plus importante ensevelit 19 pompiers et 4 gardiens de la paix venus porter secours aux victimes. Le quartier est ravagé sur une zone de 400 mètres de long et plus de 200 mètres de large, des maisons sont coupées en deux. C’est la panique dans le quartier Saint-Jean. La vue aérienne permet de mesurer l’ampleur de la catastrophe qui marquera les esprits lyonnais pour longtemps. Il y eu en tout 40 morts. Vous pouvez lire le récit de ces évènements ici, extrait du livre Le Vieux-Lyon, Saint-Georges, Saint-Jean, Saint-Paul au fil du temps aux éditions du Mot Passant.